[:fr]Joyeuse Sans Valentin[:en]Happy Single Day[:]

[:fr]Le 14 février c’est la Saint Valentin… la fête des amoureux pour certains, une fête commerciale pour d’autres.

Pour beaucoup, la période qui précède cette fête ressemble à la période précédant la Saint-Sylvestre: il faut absolument trouver son Valentin ou sa Valentine sous peine de passer un looser ou une looseuse.

Mes précédant dires peuvent paraitre extrêmes voire exagérés mais je m’aperçois de plus en plus que le célibat est devenue une maladie surtout quand on a dépassé l’âge de 25 ans.

Il faut dire que certaines pages Facebook/Instagram commençant par le mot Femme (j’ai bien dit certaines et pas toutes)n’arrêtent pas de dire aux femmes ce qu’il faut faire pour être en couple et que parfois si l’on est célibataire, c’est de notre faute. Ben voyons…

© Ebony
© Ebony

Récemment lors d’une discussion dans un groupe Facebook, certaines parlaient avec tristesse du passage fatidique de la trentaine et du fait qu’elles ne soient ni marié ni mère. J’avais même vu circuler une publication rédigée par un homme stipulant que l’on avait raté sa vie si l’on ne s’était pas marié avant ses 30 ans. Du pure délire!

Je pense qu’en tant que femme (surtout à notre époque) on a tendance à donner du pouvoir à l’opinion d’autrui alors que l’on devrait prêter davantage attention à son intuition.

La vie n’est pas un chemin linéaire mais un voyage où l’on peut être confronté à prendre des déviations. En prenant de l’âge, j’ai appris à apprécier ma propre compagnie, à m’apprécier en tant que femme et surtout d’accepter mes défauts.

J’ai surtout appris à cerner mes propres besoins, à m’écouter et me découvrir. Croyez-moi le célibat est une très belle période à vivre quand on l’a choisit. Et une fois cette période finie, se mettre en couple devient un choix et NON une obligation ou une contrainte.

Être en couple n’est pas une obligation et être célibataire n’est pas une tare.

Et pour celles qui sont en couple, si vous avez la grâce d’être avec un homme qui:- vous apprécie tel que vous êtes;

-qui ne cherche pas à vous changer;

-qui est présent dans les mauvais et les bons moments;

-qui vous fait régulièrement des attentions;

-qui communique quotidiennement avec vous;

-qui vous encourage et vous soutient dans vos projets;

-qui s’intéresse à vous;

-qui se confie à vous et vous fait part de ses projets etc…

Si vous avez cette perle dans votre vie, vous pouvez lui pardonner de ne pas fêter la Saint-Valentin. Et entre nous, il est préférable qu’il oublie le 14 février mais pas le jour de votre anniversaire et le jour où vous vous êtes mis en couple.

Je pense qu’on est, en grande partie, d’accord sur ce point.

© For Harriett
© For Harriett

L’amour véritable n’a pas besoin d’un calendrier fixe pour être célébré. Il se fait par petites touches tous les jours que DIEU fait.

Pour celles qui sont célibataires, profitez-en pour:- vous connaître réellement;

-vous apprécier avec vos qualités ET vos défauts;

-faire le ménage dans votre vie;

-voyager, aller à la rencontre d’endroits qui vous sont encore inconnus;

-se lancer des défis comme la reprise d’études, de lancer votre propre affaire, d’apprendre une langue;

-organiser des dîners avec vos proches;

-prendre soin de vous.

Quand on a l’esprit bien occupé, croyez-moi, on n’a pas le temps de se lamenter sur son célibat.

Un célibat bien vécu vous évitera de vous mettre en couple avec le premier venu car vous saurez qui vous êtes vraiment.

 

À très vite…[:en]February 14 is Valentine’s Day … the feast of love for some, a commercial celebration for others.

For many, the period preceding this celebration is like the period before New Year’s Eve: he must find his or her Valentine Valentine under penalty of a looser or looseuse.

My prior statements may seem extreme or exaggerated but I realize more and more that celibacy has become a disease especially when over the age of 25.

It must be said that some Facebook pages / Instagram beginning with the word Woman (I said some, not all) do not stop to tell women what to do to be a couple and sometimes if we is single, it’s our fault. Well then…

© Ebony
© Ebony

Recently in a discussion in a Facebook group, some spoke with sadness of the passing fateful thirties and the fact they are neither married nor a mother. I even saw circulate a publication written by a man stating that they had failed in life if you had not married before 30 years. Of pure madness!

I think that as a woman (especially in our time) we tend to give power to the opinions of others while we should pay more attention to her intuition.

Life is not a straight path but a trip where you may be faced to take deviations. Taking age, I learned to appreciate my own company, to appreciate me as a woman and especially to accept my faults.

I especially learned to identify my own needs, listen to me and discover me. Believe me celibacy is a great time to live when he was chosen. And once this finite period, get couple becomes a choice and NO obligation or constraint.

Being a couple is not an obligation and being single is not a defect.

And for those who are a couple, if you have the grace to be with a man who:

– like you as you are;

-which is not trying to change you;

-which is now in bad and good times;

-which makes you regularly attentions;

-which communicates daily with you;

-which encourages and supports you in your projects;

-which is interested in you;

-which confides in you and makes his plans etc …

If you have this gem in your life, you can forgive him for not celebrate Valentine’s Day. And between us, it is better that he forgets February 14 but not your birthday and the day you set out as a couple.

I think that is largely agree on this point.

© For Harriett
© For Harriett

True love does not have a fixed timetable to be celebrated. It is in small steps every day that God made.

 

For those who are single, enjoy it for:

– you really know;

-you enjoy with your qualities and your flaws;

-how clean up your life;

-voyager, to encounter places that you are still unknown;

Fun to challenge as the resumption of studies, start your own business, learn a language;

-organizing dinners with friends and family;

-take care of yourself.

When we have the mind busy, believe me, no one has time to lament his celibacy.

A well lived celibacy will avoid putting yourself in a relationship with the first coming because you know who you really are.

See you soon…[:]


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back on track with a leopard print

DIOR… J’adore